Partagez | 
 

 Aidan Storm - Une étape de plus sur la route

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Employé
Messages : 180

MessageSujet: Aidan Storm - Une étape de plus sur la route   Sam 26 Avr - 21:22




feat. Tom Hiddleston


Bonjour à tous ! Mon petit nom est Aidan Storm, mais vous pouvez m'appeler Aidan. Je suis née dans la ville de Skowhegan, dans le Maine, USA, le 12 janvier 1989. J'ai donc 25 ans aujourd'hui, et je suis célibataires. Avant mon arrivée à l'hôtel j'étais Musicien professionnel (et je travaille aujourd'hui en tant que nuisance sonore au Crescent Hotel). Je suis prisonnier du Crescent Hotel depuis une petite heure. Mon physique je le dois à mes origines anglaises et à Tom Hiddleston qui m'a prêtée son visage. Je souhaite intégrer le groupe On the Road.

Surprenant est certainement le mot qui pourrait le mieux définir Aidan. Du moins lorsqu’on ne le connait pas. Car tout homme fonctionne selon sa petite routine, et celui-ci ne fait pas exception à la règle.  
Il peut passer de long moment dans une stance taciturne et muette, avare de la moindre expression faciale ou du plus petit renseignement quant à son état, allongé sur son lit à engloutir des livres et des recueils poétiques. Ces moments peuvent parfois durer plusieurs jours, interrompus simplement par quelques pas en cercles, mais se terminent toujours au bout d’un moment, de façon plus ou moins aléatoire. Et c’est lorsque ces moments se terminent qu’Aidan peut prouver sa créativité.
Car s’il est avant tout un musicien, Aidan est un artiste en général. Peinture, sculpture, vitrail, voir joaillerie, il s’intéresse avec une passion flamboyante à tout ce qui peut se rapprocher du concept de grâce et de beauté. Cette volonté presque maladive d’atteindre le sublime le pousse à s’améliorer dans tous les champs de connaissances qui passent à sa portée, mais ce sont aussi eux qui l’expédient régulièrement dans ces phases dépressives et sinistres.
Avec les autres gens, Aidan a un comportement... particulier. Il ne cherche pas spécialement le contexte, et n’essaie pas non plus de le fuir. Que ce soit de loin ou de près, Aidan adore étudier les gens. Pas qu’il ait une âme éminemment scientifique, mais il est persuadé que chaque personne possède au moins un trait de caractère particulier, quelque chose qui le différencie de la foule de silhouettes standardisées qui l’entoure. Et un des plus grands plaisirs de sa vie est de découvrir ce genre de traits, au hasard des rencontres et des discussions.


L’enfance d’Aidan Storm est des plus ennuyeuses, et je ne m’y attarderais donc pas outre mesure. Le Maine, une ville ni trop grande ni trop petite, un quartier bourgeois. Des parents propres sur eux, religieux pratiquants, très gentils (le genre à donner régulièrement à des œuvres de charités). Des bonnes notes à l’école, un léger intérêt pour les sciences, des études dans un lycée bon-mais-pas-excellent. Bref, un vide spirituel complet.
Aidan aime dire que sa vie a réellement commencé lorsque il avait 17 ans, dans sa dernière année de lycée. Il n’y a pas eu d’explosions, ni de catastrophes naturelles. Juste une suite d’événements anodins qui ont totalement bouleversé sa vie. Un passage près d’un vide-grenier presque terminé et la rencontre avec une magnifique guitare Fender notamment, qu’il put ramener chez lui pour la modique somme de 100$. Ses parents furent un peut inquiets lorsque ils le virent rentrer avec cet instrument et qu’ils entendirent les premières notes émaner de sa chambre, mais ils ne dirent rien. Ils avaient vu l’étincelle dans les yeux de leur fils, et ils savaient que c’était quelque chose de bon.
Inlassablement, il joua. Répéta. Apprit. Et finalement, devint doué. Il s’inscrivit au club d’art de son école, et le devint encore un peu plus. Il posta quelques vidéos sur youtube, et les gens aimèrent ça. Et quand il s’inscrivit à l’Université dans un cursus de philosophie de l’Art, il était devenu très bon. Suffisamment pour que son talent, aidé par la chance, puisse déclencher un miracle.
Un samedi soir, de façon totalement impromptue, il reçut un appel téléphonique. A l’instant même où il décrocha, il sut qu’il avait touché le jackpot. C’était un producteur, travaillant pour une maison de disque californienne, qui était tombé sur lui dans les méandres d’internet et avait adoré sa musique. Et qui lui proposait une collaboration pour un sortir un premier album, et peut-être même une tournée de concert s’il avait le succès escompté.  Aidan réussit à bégayer suffisamment de mots pour accepter, et sauta sur sa guitare.
A partir de là, tout passa très vite. Son premier album eut un succès phénoménal, et les concerts encore plus. Les gens adorent ces histoires de musicien solo avec une belle tronche, un peu garage, et les success-story qui vont avec. Ça leur donne de l’espoir, des figures en qui se retrouver, alors ils achètent les disques et regardent les émissions. Et s’ils restent fidèles, autant leur vendre deux ou trois albums en plus.

Bien sûr, pour Aidan, tout se passait très bien. Ses parents l’encourageaient sur cette voie qu’il avait réussi à se tracer, il avait suffisamment d’argent pour arrêter ses études et vivre de sa musique, il était invité à la télé et pouvait même se permettre de glisser quelques mots sur son approche de la musique au milieu du flot de questions sur sa vie privée et sa sexualité.
Il réussit même à tomber amoureux au milieu de ce cyclone d’événements peoples qui rythmaient sa vie. Une comédienne, nommée Sarah, qu’il rencontra pendant le tournage d’un de ses clips dans l’Arizona. Un échange de regard, un sourire, un baiser, bref, l’amour fou. Ils se marièrent en vitesse, et eurent même un enfant. Un fils, Stephen. Il doit avoir 3 ans maintenant. Sa femme se mit à l’aider pour sa musique, et ils formèrent une petit groupe en duo, Black Wings, dont les albums se vendirent autant que ceux fait en solo.
C’était la magnifique succes-story d’Aidan Storm. Il affichait devant tout le monde un air souriant, tapait les paparazzi, et adoptait le comportement standard de n’importe quelle star du show-biz américaine : la mégalomanie.

Et pourtant…. les gens ont tendance à associer entre elles des caractéristiques n’ayant pourtant aucun lien concret, et qui sont même complètement opposées. La célébrité et le bonheur notamment. Car Aidan Storm n’était pas heureux. Et il ne s’en rendit compte véritablement qu’à 24 ans, après plusieurs années de solide carrière. Ils étaient quelque part dans l’Oregon, en vacances familiales après l’enregistrement d’un nouvel album. C’était la première fois qu’ils prenaient des vacances ensembles, loin du tumulte de la vie publique. Et c’est la première fois depuis longtemps qu’Aidan fit un point sur sa vie.
Il ne faisait plus de musique, plus d’art. Il ne faisait plus que du bruit. Des vagues mélodies plaquées sur trois accords hâtifs pour nourrir un parterre de fan affamé. Sa femme qu’il avait cru aimer tendrement n’était guère plus qu’une tentative honteuse de combler un vide émotionnel, un trophée à sa propre gloire sensée préserver son amour propre. Sa célébrité ne lui apportait que de vagues mugissements d’une foule trop bête pour apprécier réellement la valeur de l’art, et dont il se souciait comme de sa dernière paire de chaussette. Et même ses vagues tentatives de philosopher sur l’art ne l’avait amené qu’à des lieux communs d’une platitude écœurante digne d’un adolescent attardé.
Sa femme le retrouva, allongé sur son lit, immobile. Rien de ce qu’elle faisait ne pouvait déclencher chez lui la moindre réaction. Il semblait bloqué dans une sorte d’état catatonique, une étrange dépression dont même les baffes ne pouvaient le sortir. Elle resta à son chevet, un jour, puis deux, puis une semaine. Et pendant ce temps-là, Aidan pensait. Il pensait à l’estime qu’il avait de lui, à son avenir, à la beauté dans le monde, au gens qui le peuple et aux raisons que chacun avait de rester sur cette terre. Il pensait à la musique, à l’art, et à l’espèce humaine, à la façon dont celle-ci avait de s’élever vers la beauté et la perfection, quoi qu’on puisse lui faire.
Au bout d’une semaine, Aidan se leva. Il ne regarda même pas sa femme, allongée sur un matelas gonflable près de lui, ni son fils qui commençait à pleurer dans son berceau. Il sortit sa moto du garage, une Harley-Davidson rouge et noir flambant neuf, et démarra. Il ne savait pas où il allait, il n’avait pas d’argent sur lui, et il ne comptait pas revenir. Tout ça lui était égal. Il voulait juste rouler, partir loin, et recommencer autre chose. Quelque chose de différent.
Il fut déclaré disparut. Son groupe sombra, et sa femme aussi. Il commença à s’effacer dans les mémoires collectives, comme toute rock star après son overdose.  Un an sur la route, à rencontrer des gens, réfléchir au monde, à l’occultisme, et surtout à faire de la musique. Ce fut la meilleure année de sa vie.
Puis un jour, il posa ses bagages devant un hôtel étrange, sur le bord de la route. Il comptait y restait une petite semaine, à discuter avec les gens qui s’y étaient arrêtés. Le maître d’hôtel à l’air étrange. Mais bon, c’est toujours intéressant

Comment es-tu arrivée au Crescent Hotel ? Je quittais Little Rock, Arkansas, où j'avais passé un moment en compagnie d'un groupe de rock amateur, légèrement New Age sur les bords. Malheureusement, une descente de police interrompit notre squat, et il me fallait donc trouver un hôtel avant de reprendre ma route. Le Crescent Hôtel m'avait l'air sympathique, et aurait dû être un bon endroit pour passer la semaine tranquille.
Quelle réaction as-tu eu lorsque tu as appris que tu étais prisonnier de cet hôtel ? Une interruption de voyage, c'est jamais bien pris. Mais cet hôtel est suffisamment intéressant pour que je m'y retrouve. Pas mal de gens avec qui discuter, et pas mal de choses à faire, alors pourquoi pas.. je trouverais bien le moyen de sortir un jour.
Que regrettes-tu le plus de ton ancienne vie ? La route. Et ma harley. Le souffle du vent dans les cheveux lors des voyages de nuits sur les grandes autoroutes d'Arizona.
Que penses-tu de l'Hôte ? Pas grand chose. Il est comme un producteur. Là pour organiser le travail et pour récupérer les restes, mais ailleurs quand on a besoin de lui. Autant éviter les gens qui manipulent aussi précieusement l'information.
Selon toi, qui est réellement le Faucheur ? Pas la moindre idée. Mes quelques rapports avec les idées occultes me permettent de m’accommoder de son existence si peu logique, mais je n'en connais pas assez sur le coin pour m'en faire une bonne idée.

Salut les gars ! En réalité, je m'appelle Jules mais sur le web on m'appelle Gorka. Actuellement j'ai 19, et si j'ai bien regardé dans ma culotte je suis un(e) homme. Je me suis fait piégée sur Huis Clos en regardant dans les partenariats d'un autre forum, et j'aimerai dire que ce forum me semble bien sympatoche :3 . Finalement, j'aimerais dire que je suis atteinte d'une Psychose, me faisant perdre tout contact avec la réalité.

Code à remplir :

Code:
[color=#CD5C5C]Tom Hiddleston: Aidan Storm[/color]
fiche par © anouk






Dernière édition par Aidan Storm le Dim 27 Avr - 8:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
la vendeuse de larmes (admin)
Messages : 1671
Age : 24

MessageSujet: Re: Aidan Storm - Une étape de plus sur la route   Dim 27 Avr - 4:04

Ohhh! J'en connais une qui va être contente!

Bienvenue! Very Happy hâte de découvrir ce perso! Hésite pas si t'as des questions Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-circus.forum-canada.com/
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aidan Storm - Une étape de plus sur la route   Dim 27 Avr - 11:43

Bienvenue sur le forum :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aidan Storm - Une étape de plus sur la route   Dim 27 Avr - 15:55

Tom, wow.  meugnon 
Bienvenue ici!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Employé
Messages : 180

MessageSujet: Re: Aidan Storm - Une étape de plus sur la route   Lun 28 Avr - 11:27

Merci beaucoup pour l’accueil :)

Je pense que ma fiche est terminée, mais si jamais vous voulez voir des choses changées/modifiées/développées, y a aucun problèmes :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Aidan Storm - Une étape de plus sur la route   Lun 28 Avr - 12:53

Bienvenuu :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'hôtelier
Messages : 262

MessageSujet: Re: Aidan Storm - Une étape de plus sur la route   Lun 28 Avr - 20:01


Bienvenue au Crescent Hotel!

L'Hôte vous accueille de son sinistre sourire et vous tend la clé de votre chambre, la 305. Vous voilà maintenant prisonnière pour toujours dans cet hôtel... Vraiment? Faire des rencontres seraient peut-être utile pour en apprendre plus sur votre situation. Commencez donc par aller vous faire une fiche de liens et de topics pour vous dévoiler au reste des prisonniers! Peut-être aussi serait-il nécessaire de visiter le coin des listes du forum qui peuvent être intéressantes pour trouver un compagnon de RP, un métier à votre personnage (si désiré) ainsi que répertorier votre double-compte (si cette condition vous applique). Mais ne vous inquiétez pas! En ces murs, il n'y a pas qu'effroi. Le flood est d'ailleurs un endroit bien accueuillant pour les nouveaux arrivants. Ah! Et j'oubliais: les annonces doivent être tenues en compte si possible et sans doute voudrez-vous jeter un coup-d'œil au journal du Faucheur? Enfin... Ce sont des conseils d'amis.

Bonne chance au Crescent Hotel et longue vie au Faucheur!












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huisclos.forums-gratuits.fr
avatar
Cliente
Messages : 697
Age : 34

MessageSujet: Re: Aidan Storm - Une étape de plus sur la route   Jeu 8 Mai - 10:27

Avec du retard, bienvenue ici ! Amuse-toi bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huitiemeguerre.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aidan Storm - Une étape de plus sur la route   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aidan Storm - Une étape de plus sur la route
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aidan Storm - Une étape de plus sur la route
» I don't want this night to end - Ben Blair & Aidan Storm
» James Storm Vs Brock Lesnar
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» Flame On [Johnny Storm]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Huis Clos :: Bienvenue sur Huis Clos :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: